Une histoire de musique


Ce n’est plus un secret pour personne, Sherbrooke est définitivement une ville de musique. Avec ses établissements d’enseignement primaire, collégial et universitaire et ses ensembles musicaux de grands niveaux, voilà une tradition qui a marqué la ville et la région. C’est ce riche passé que la Société d’histoire de Sherbrooke met en lumière dans son exposition temporaire En avant la musique!

De la musique sacrée à Vincent Vallières en passant par l’Harmonie de Sherbrooke et les institutions qui ont diffusé tous ces airs, allez, on constate ici que la musique a toujours plu aux Sherbrookois. Avec En avant la musique!, la Société d’histoire de Sherbrooke dresse le portrait de ce qui est devenu, au fil des ans, une véritable passion pour les Sherbrookois. De fait, la thématique s’est en quelque sorte imposée d’elle-même tellement, à travers les  120 000 photos et documents d’archives, la musique revenait ici et là très souvent.

Que ce soit dans les églises catholiques et protestantes des années 1800, à travers de nombreux ensembles de musiques classique ou encore du côté de la musique populaire et moderne. Le tour d’horizon nous amène donc sur les traces de Sylvio Lacharité, Mimi Shea, Ti-Blanc Richard, Clémence Desrochers, Gene Cooper, Garou et même Jim et Bertrand, un exemple, dit-on, du rapprochement entre les cultures musicales anglophones et francophones de la région. D’ailleurs, pour la petite histoire, la musique a évolué différemment ici qu’ailleurs en province en raison justement de la cohabitation des Francophones et des Anglophones.

Faits, photos et jeux interactifs, l’exposition En avant la musique! de la Société d’histoire de Sherbrooke montre à quel point la musique fait partie du quotidien des Sherbrookois, et ce, depuis bien longtemps.

En avant la musique!
Société d’histoire de Sherbrooke
Jusqu’au 28 octobre 2012

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire