En ce mois de l’amour, j’aimerais me confesser. Habituellement, ce genre d’aveu me gêne plus que tout, mais cette fois-ci, j’ai envie de le partager avec vous. Chère jolie Québécoise, Il y a …