Quand je vais au marché


Saviez-vous que, du 22 juin au 7 septembre, il y a un marché public tous les samedis au Marché de la Gare ? (On me susurre à l’oreille qu’il y a en moyenne 25 artisans et producteurs sur place, vous offrant de tout leur cœur le fruit de leur labeur. 25 ? Oui, oui, 25 !).

Voici un top 5 des meilleures raisons pour aller y faire un tour !

1) Faire partie de la tradition

Les marchés publics font partie de l’histoire de Sherbrooke. Le premier marché public à Sherbrooke ? 1837 ! Dans les années 1900, c’est à l’Amphithéâtre du Carré-Strathcona (coin Wellington Nord et Frontenac) que les agriculteurs du coin venaient vendre leurs récoltes. Mais on a décidé de construire un palais de justice (l’hôtel de ville actuel) tout juste à côté. Il paraît que ça sentait la viande et les saucisses dans tout le bâtiment, on a donc dû changer le marché de place [NDLR] ! On l’a déménagé au coin de la rue des Grandes-Fourches sud actuelle, c’était le marché Landsdowne, jusqu’au début des années 70. Plus tard, en 2007, on a inauguré le Marché de la Gare que l’on connaît aujourd’hui.

2) La qualité

Des produits frais, goûteux, c’est ce que vous retrouverez au marché public. Et puis, il faut le dire, la fraîcheur des aliments rend aux nutriments leurs lettres de noblesse : plus un produit est frais, plus il est nutritif. Mais au marché, il n’y a pas que des produits pour vous remplir le bedon. Il y a également une panoplie d’artisans locaux, avec des talents inédits. Des cabanes à papillons, des colliers, des sucreries dignes du pays des anges, il est certain que vous trouverez quelque chose à votre goût. Gâtez-vous, ou gâtez quelqu’un que vous aimez : mais il faut que vous l’aimiez vraiment beaucoup par contre !

 

marche

3) Manger bio et local est un geste concret pour soutenir l’économie et l’agriculture de notre région

Semble-t-il que le simple fait d’accroître de 1 % les ventes de l’industrie alimentaire québécoise pourrait entraîner la création de près de 1 800 emplois directs ou indirects. C’est un pensez-y bien! En plus, ça permet de créer un lien avec le producteur, d’échanger avec lui, de comprendre sa réalité. Qui sait, peut-être même que vos commentaires pourraient avoir une influence sur sa production !

4) Et l’environnement ? Ne l’oublions pas !

Il y a l’environnement dans le sens écolo du terme. On ne le dira jamais assez, manger local, ça diminue l’empreinte écologique ; moins de transport : moins d’émanations de CO2, moins d’entreposage, moins d’énergie dépensée, moins d’emballage, moins de déchets produits, etc. Et le Lac des nations, la fontaine, les œuvres d’art, les marcheurs, les cyclistes, les sourires, les musiciens, la gelato, c’est un magnifique parc en plein cœur du centre-ville !

5) Juste pour vous remémorer ce hit des années 80 et le siffloter en achetant vos bons gros légumes !

Poussent, poussent, poussent, les bons gros légumes, miam, miam, miam, j’ai hâte d’en manger ! Cliquez ici.

Pour tout savoir sur le marché public : suivez la page Facebook du Marché de la Gare de Sherbrooke. Bon marché !

– Émilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire